AIF AIF Association des Industries Ferroviaires

membres axelium

Cimes (Valenciennes, Valutec (Valenciennes), Socomet (Saint-Quentin), et JDM (Soissons) ont décidé d’unir leurs forces au sein d’Axelium ingénierie. Cimes est spécialisé dans la simulation numérique. Valutec met ses ingénieurs et techniciens supérieurs au service de la recherche pour les entreprises. Socomet est spécialisé dans l’ingénierie et JDM, la maintenance.

« L’univers commercial et industriel change. Si on veut emporter les marchés, il faut de l’expérience et de l’expertise. »

Autant dire que les quatre sociétés sont complémentaires. Les unir permet d’offrir des prestations globales en France et surtout à l’étranger, là où se trouvent les marchés. « Le groupement va proposer des solutions clés en main », explique Denis Wautier, président d’Axelium ingénierie. « La force du groupement est qu’il offre une chaîne de valeur, complète Héric Manusset, Directeur général de l’AIF. Ils ont une grosse compétence ferroviaire qui peut s’ouvrir à d’autres industries. »

Depuis plusieurs années, le Directeur général de l’AIF plaide pour ces offres globales et ces rapprochements quitte à faire grincer des dents les grands comptes. Force est de constater  qu’ils ne sont plus en mesure de fournir autant de travail à leurs sous-traitants que par le passé. « L’univers commercial et industriel change. Si on veut remporter les marchés, il faut l’expérience et de l’expertise », estime Étienne Roussel, du cabinet Cohésium, mandaté par l’AIF. C’est tellement l’avenir que trois autres sont en préparation. Un deuxième devrait voir le jour en janvier.

VDN