AIF AIF Association des Industries Ferroviaires

Ce lundi 26 juin 2017 s’est tenu le Comité Régional de la Filière Ferroviaire sous la présidence conjointe de M. Michel LALANDE - Préfet des Hauts-de-France et de M. Xavier BERTRAND - Président du Conseil Régional des Hauts-des-France.

Logo Région Hauts-de-France et Préfécture des Hauts de France

A l’ordre du jour, la restitution par Monsieur Philippe VASSEUR, Commissaire spécial à la revitalisation et à la réindustrialisation des Hauts-de-France, de la feuille de route régionale pour la filière ferroviaire.

31 propositions :

  • Proposition n° 1 :
    Positionner une structure en capacité d’animer le réseau des acteurs de la filière ferroviaire et d’assurer une meilleure coordination entre eux

  • Proposition n° 2 :
    Reconfigurer la structuration de l’AIF

  • Proposition n° 3 :
    Positionner l’AIF sur une vocation business

  • Proposition n° 4 :
    Soutenir l’entreprise Cademce

  • Proposition n° 5 :
    Sécuriser les compétences clés du ferroviaire français

  • Proposition n° 6 :
    Inciter les TPE/PME à établir des regroupements et partenariats

  • Proposition n° 7 :
    Inciter les leaders français à se regrouper et/ou à privilégier les consortiums ou tout autre type de rapprochement

  • Proposition n° 8 :
    Inciter à des diversifications

  • Proposition n° 9 :
    Améliorer les appels d’offres Hauts-de-France

  • Proposition n° 10 :
    Opter pour des marchés publics responsables

  • Proposition n° 11 :
    Défendre le By European Act

  • Proposition n° 12 :
    Expérimenter l’ouverture à la concurrence

  • Proposition n° 13 :
    Positionner le Conseil Régional comme prescripteur d’innovations

  • Proposition n° 14 :
    (Matériel roulant) Faire monter en compétences les partenaires (implication de SNCF Réseau, en tant que donneurs d’ordres, dans une logique gagnant / gagnant)

  • Proposition n° 15 :
    (Réseau ferroviaire) Faire monter en compétences sur la maintenance réseau

  • Proposition n° 16 :
    Connaitre le marché de la déconstruction français : établir un diagnostic relatif au nombre de matériels usagés présents sur le territoire français

  • Proposition n° 17 :
    Constituer un « Business » cluster réunissant trois compétences : la déconstruction, le désamiantage, le recyclage et la valorisation des matériaux et déchets

  • Proposition n° 18 :
    Etudier l’idée d’utiliser la gare de Somain pour stocker les matériels usagés et y créer un centre de « Réparation-Rénovation-Déconstruction »

  • Proposition n° 19 :
    Améliorer l’attractivité des métiers du ferroviaire

  • Proposition n° 20 :
    Promouvoir la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences

  • Proposition n° 21 :
    Assurer une meilleur adéquation Formation / Marché du travail / Besoins des entreprises

  • Proposition n° 22 :
    Favoriser les liens entre l’IRT Railenium et toutes les entreprises (DO/PME/TPE)

  • Proposition n° 23 :
    Redéfinir le cadre de l’IRT

  • Proposition n° 24 :
    Améliorer les relations entre l’IRT, les industriels et les académiques

  • Proposition n° 25 :
    A court terme s’appuyer sur les infrastructures existantes, renforcées par le développement de bancs d’essais ciblés et le couplage de moyens physiques et numériques

  • Proposition n° 26 :
    A plus long terme, réfléchir à l’aménagement d’un centre d’essai ferroviaire plus ambitieux permettant de tester des équipements pour des trains circulant à plus de 200 km/h

  • Proposition n° 27 :
    Intégrer l’Agence ferroviaire européenne dans les circuits d’échanges et de partenariats de la filière...

  • Proposition n° 28 :
    Simplifier les procédures d’autorisation, raccourcir les délais d’homologation

  • Proposition n° 29 :
    Construire et promouvoir une offre fret ferroviaire

  • Proposition n° 30 :
    Promouvoir la mise en œuvre soutenue et rythmée des engagements nationaux

  • Proposition n° 31 :
    Développer la dessert fret ferroviaire